Les dernières informations de l'AHC
24 mars 2008 :

L'Assemblée Générale de l'AHC pour l'année écoulée 2007, s'est déroulée le vendredi 14 mars à 20h30 ; en voici le compte-rendu :
CR AG 2007
L'année 2008 s'ouvrira par un apéritif de printemps offert aux habitants du quartier, dimanche 20 avril. Une tirelire sera à disposition, au bénéfice de l'AHC.

Vous avez reçu récemment une proposition de la société NATURAL WATER, L'AHC a négocié des prix particulièrement avantageux (jusqu'à 36% de réduction) sur ses produits adoucisseurs et traitement de l'eau. Si vous pensez que ces prix sont encore élevés par rapport à la concurrence, sachez qu'il n'y a aucun contrat d'entretien obligatoire les accompagnant, et que les sels régénérateurs peuvent être ceux du commerce sans atteinte à la garantie (2 ans) des appareils vendus : Ce sont donc des prix NETS, qui ne cachent rien.
A vous de profiter donc cette opportunité ... elle ne dure que jusqu'à la fin du mois, et au-delà seulement si vous vous faites connaître auprès du représentant M. SCHAEFFER.



8 décembre 2007 :
28 novembre 2007 :

Pas besoin de dessin, la lumière suffit : Merci au Conseil municipal et EDF pour avoir pris à bras le corps le problème, et obtenu aussi rapidement un résultat !


27 novembre 2007 :

La pétition commence à porter ses fruits : EDF a pris en charge la mise en service des lampadaires du lotissement, sans doute vers la mi-décembre (date à confirmer), suite à la reprise du dossier par le Conseil Municipal d'Andelnans : Sans sa volonté d'apporter le confort attendu par tous, nous n'aurions encore aucune certitude.
Les acomptes seront restitués, précédés d'une visite de "courtoisie" de NEOLIA : Affaire à suivre car nous n'avons encore ni confirmation ni date ...
Rien encore sur les espaces verts et la rétrocession subséquente de la voirie à la Commune, nous attendons des infos.


22 novembre 2007 :

Eclairage dans le quartier :
Une lettre avec accusé de réception accessible ici a été postée à NEOLIA lundi 19 novembre, et réceptionnée mercredi 21. Elle est accompagnée d'une pétition que vous avez quasiment tous signée.
Elle présente les requêtes suivantes :
- Que l'éclairage public soit mis en fonctionnement,
- Que les acomptes sur le "mobilier" du lotissement soient remboursés aux propriétaires,
- Que les espaces vers soient terminés au plus vite,
- Que la restitution de la voirie à la Commune se fasse au plus tôt.
En effet les rues étant "privées" (NEOLIA), d'une part en cas d'accident la responsabilité de NEOLIA pourrait être engagée d'une part, d'autre part le déneigement n'est pas assuré.

Toute nouvelle information vous sera aussitôt communiquée.


3 juin 2007 :

TESTS DE L'EAU réalisés à partir d'un KIT vendu en pharmacie.

Ces tests n'ont pas de valeur légale, ils servent simplement à donner une évaluation de la qualité de l'eau, seules des opérations effectuées en laboratoire peuvent être affichées comme réelles.
Toutefois, voici des résultats indicatifs :

>

>





25 mars 2007 :

La Mairie d'ANDELNANS a accordé à l'AHC une subvention de 150 €, utilisables sur les projets que se donnera le BUREAU (AUJOURD'HUI NON TOTALEMENT FORME) de l'association et qui seront votés lors de l'AG d'avril.
Or l'association pourra être déclarée caduque si personne ne vient grossir les rangs du BUREAU : l'AHC A BESOIN DE VOUS !
N'hésitez pas à saisir cette chance de vous investir dans la vie du quartier et de la Commune, et d'apporter vos connaissances et votre savoir-faire à l'association que vous ferez ainsi vivre. Une réunion sera provoquée sous peu pour permettre à tous ceux qui le souhaitent de rejoindre le BUREAU de l'association, vous trouverez un mot dans votre boîte aux lettres à ce sujet.
Ce qui existe déjà :
  • des partenariats avec les commerces locaux, spécifiques aux adhérents de l'AHC
  • l'aide de l'équipe municipale et en particulier la commission Arts et Loisirs
  • beaucoup d'idées de projets d'activités, vos propositions sont attendues avec impatience
  • une ambiance sympa et des bonnes volontés pour mettre en oeuvre des activités
Tout cela ne pourra exister que si vous nous rejoignez, A BIENTÔT !


17 mars 2007 :

Le guide [Jardin] est complété de l'histoire des "Saints de Glace" : mythologie et réalité botanique (ou potagère ?).


5 mars 2007 :

L'avez-vous vue : éclipse totale de lune du samedi 3 mars, visible sur tout l'hémisphère nord.

Très peu de sites et de journaux en font état, aussi voici un document à télécharger très instructif sur cette question : encart_Lune.pdf

Une boîte au lettres EMAIL est désormais disponible pour les échanges avec le bureau de l'AHC :
Vous pouvez contacter bureau.ahc@free.fr.

L'adjoint au Maire pour la vie associative M. FIMBEL a reçu la demande de subvention pour l'AHC et la proposera cette semaine au conseil municipal. Nous recevrons rapidement une réponse par retour de courrier.
L'AHC est sonc désormais reconnue et fait partie des associations d'ANDELNANS, en ce sens le bureau (...) est invité à participer à la commission "culture et loisirs" de la commune.
Celle-ci regroupe toutes les associations (il y en a une quarantaine !), et permet de recenser l'ensemble des activités et surtout leurs dates afin de ne pas superposer celles-ci et permettre à tous d'y participer. La commission "culture et loisirs" se réunit ce mardi 6 mars à la Mairie.
Pour sa part l'AHC proposera un rapprochement avec l'AHF pour la sortie annuelle des enfants à FRAISPERTUIS, mais il lui reviendra aussi de définir ses activités pour 2007. D'ores et déjà ont été proposés :
- un tournoi de tennis (à ce sujet le terrain communal est à notre entière disposition)
- un barbecue à l'arrivée de l'été

Par ailleurs une association comme l'AHC peut obtenir auprès des commerçants et professionnels des tarifs intéressants sur des produits de toutes sortes : INTERROGEZ-LES lors de vos démarches, car il s'agit d'accords GAGNANT/GAGNANT, et vous pourrez en faire profiter tous les adhérents !
La prochaine réunion devra être RICHE EN PROPOSITIONS : vous pouvez partager vos idées et faire en sorte qu'elles se réalisent en nous les adressant.
13 décembre 2006 :

Le SITE WEB ne sera plus mis à jour d'ici janvier 2007.
La date de reprise dépendra des fournisseurs de service WEB à offrir l'ADSL dans les conditions attendues par le webmaster.

20 octobre 2006 :

Compte rendu de l'entretien entre les représentants Nord Franche-Comté de NEOLIA et le président de l'AHC Alain GOURONNEC (moi-même) :

Il faut d'abord rappeler que cette réunion s'est tenue à la suite de l'envoi en recommandé avec AR d'une lettre au directeur de NEOLIA, présentant une synthèse assez complète de tous les problèmes rencontrés depuis les signatures de promesses d'achat par les adhérents de l'AHC jusqu'à aujourd'hui.

En position de force (M. CONCASTRI, M. KRIEGUER et sa secrétaire) mes interlocuteurs ont attaqué très fort sur plusieurs fronts :
Bien entendu ANDELNANS est un cas particulier, jamais rencontré de toute l'existence de l'ex-SAFC, et tous les futurs propriétaires du lotissement sont des extra-terrestres et des gens impossibles, pas vraiment normaux ; il n'y a jamais eu d'article dénonçant la SAFC dans les quotidiens locaux, et jamais un avocat n'a eu l'audace d'appeler l'entreprise pour lui demander des comptes pour son client (toutes choses démontrables par ailleurs).
Ensuite l'association AHC aurait été créée exclusivement pour "monter" ses adhérents "contre" NEOLIA, tentant ainsi de la dévaluer aux yeux du grand public.
Enfin son président (moi-même) serait un "meneur d'hommes", mercenaire spécialisé dans les attaques de sociétés de construction. Dans les deux cas personne n'a su m'expliquer les avantages à tenir une telle position, qu'elle soit financière ou sociétale (le pouvoir ?).
Cette première partie a duré environ une heure, durant laquelle je n'ai guère pu développer de défense. L'important était de laisser s'exprimer les participants (moi compris) afin de faire baisser la "température". Il est tout à fait évident que pour une personne qui m'aurait éventuellement accompagné, il aurait été très difficile soit de ne pas abandonner la réunion, soit de ne pas réagir avec une violence proportionnelle à celle qui m'a été opposée. J'ai eu moi-même bien du mal à garder mon calme, m'emportant tout autant qu'eux à ma grande déception !

La deuxième heure m'a ensuite permis de "calmer le jeu", en tentant d'expliquer que tout ce qui était écrit était vérifiable, et surtout que si le ressenti est si négatif c'est qu'il y a quelque-chose qui ne va pas ; de plus l'attitude combatante et réactive si forte de NEOLIA le démontrait.
Il a été très difficile d'expliquer le point de vue d'un futur propriétaire qui s'investit, qui prend des engagements vis-à-vis de banques, de son entreprise, de sa famille, et à qui de nombreuses promesse orales de "livraison" sont faites. En fin de compte c'est toujours l'aspect financier qui a le plus été compris. Mais NEOLIA reste définitivement sur sa certitude, à savoir qu'un client n'a pas à s'occuper de sa future maison et qu'il doit laisser le constructeur s'occuper de tout ... ce qui m'a permis de rappeler que dans beaucoup de cas cela aurait été en défaveur de la qualité des réalisationsn, et que l'efficacité ne se mesure plus comme dans le bon vieux temps après les travaux, mais par des jalons tout au long des chantiers.

Il m'a fallu enfin "louer" les réussites de NEOLIA, la parfaite compréhension des problèmes soulevés lorsqu'ils étaient justifiés, leur maîtrise et les corrections ou résolutions apportées en temps et heures voulues, dans la plupart des cas et sauf très rares exceptions, pour aborder le sujet du "ressenti", de la communication défaillante, et expliquer qu'un client d'aujourd'hui n'est plus le parfait ignorant d'hier.
Non seulement il est de plus en plus curieux et s'investit dans son projet, mais en plus il apprend, comprend, s'adapte, connait et maîtrise les procédures, et du fait de métiers de plus en plus contraignants, attend de son fournisseur une prestation à la hauteur de ses espérances. Il est de plus en plus individualiste et le discours des commerciaux y est bien adapté, aussi il est indispensable que la société s'engage à former toujours plus ses collaborateurs pour s'adapter à chacun de ses clients, avec un comportement approprié à tous les cas de figure. A défaut, et c'est ce qui s'est passé ici, la frustation l'emporte et la confiance disparaît.
Pour ma part je suis désormais persuadé, et de nombreux témoignages médiatisés me le prouvent, qu'un conducteur de travaux est désormais un véritable chef de projets, donc qu'il doit s'approprier les outils modernes (y compris relationnels) qui sont les siens : c'est ce que j'ai longuement expliqué à mes interlocuteurs, qui ont à ce propos fait preuve d'une grande qualité d'écoute.
Enfin ils ont accepté les témoignages concernant l'un des conducteurs de travaux, qui semble-t'il leur pose à eux aussi de nombreux problèmes, et que des décisions seraient prises. La jeunesse d'autres responsables est également prise en compte, mais sans action en conséquence ...

En fin de compte, il faut retenir que M KRIEGUER a entendu le message principal concernant la transparence et la communication, dont les absences ont créé tant et tant de problèmes et de tensions, et qu'il va mettre en oeuvre une politique plus réactive dans ce domaine.
Mais nous devons impérativement nous rappeler que malgré les entêtes officiels de la structure "MAISON INDIVIDUELLE" de NEOLIA et les discours de ses commerciaux, l'entreprise ne vend QUE des MAISONS SUR CATALOGUE (ce sont leurs termes) et en aucun cas n'adapte sa proposition à la clientèle qui l'a choisie. Donc chaque client potentiel ne doit en aucun cas s'appuyer sur les arguments avantageux des commerciaux, mais simplement attendre gentiment sur le "banc de touche" que son constructeur l'avertisse quand sa maison sera finie. Il est évident pour tous qu'à ce moment seule l'apparence extérieure sera jugée, ce qui laisse le champ libre à des ... imperfections possibles mais "acceptables et certainement pas à juger par le client.
Et on boucle la boucle : comment accepter qu'une maison individuelle recelle ne serait-ce qu'un seul défaut qu'un corps de métier "libéral" autre que "constructeur" ou "artisan" aurait jugé propre à licencier, vous le savez si bien, son auteur ?

3 heures ont donc été nécessaires pour dégager cette conclusion, que j'ai soulignée comme arrivant un peu tard par rapport à l'avancement des chantiers. Par ailleurs a été démontré un problème de communication entre l'accueil et les services de NEOLIA, nos demandes de mai et juin ayant été "perdues".
Mais je n'ai pas réussi à les convaicre que leurs futurs clients seront de plus en plus contraignants et difficiles, NEOLIA se reposant exclusivement sur son expérience pour affirmer qu'un client restera un client ... docile. Eux seuls jugeront sur pièce, pour ma part j'ai quitté l'entretien à ce stade.


5 octobre 2006 :
Du nouveau sur le site :
Un nouveau lien sur la WEBCAM du Ballon d'Alsace, page de gauche.

Domaines potentiels de regroupements d'achats :
Il faut pour chacun recenser et sélectionner les intervenants / professionnels / fournisseurs potentiels.
Puis dénombrer les propriétaires intéressés par le domaine, et définir les tailles, nombres, modèles attendus.

Domaines :
  • Réalisation des cours et entrées en GOUDRON : nb intéressés + surfaces totales délimitées / plans + qui démarche pour négocier les prix au m2 ?
  • Réalisation de TERRASSES selon choix matériaux : idem
  • Réalisation des TRANCHEES pour murets, poteaux de portail : idem
  • Clôtures, bordures, portails : idem
  • Abris de jardin en bois, acier galvanisé, PVC : idem
  • Motorisations de portails, de portes de garage et de portails : idem
  • Plantes de jardin : idem
  • Mobilier et équipement de jardin : idem


20 septembre 2006 :
Du nouveau sur le site :
Vous trouverez dans les liens à gauche une feuille EXCEL(@) de calcul du remplissage d'une cuve de récupération d'eau de pluie, en fonction de sa contenance maxi, de vos consommations, de la surface horizontale de votre toit et des relevés hygrométriques depuis l'année 2000.
Vous pourrez de plus compléter les futurs relevés grâce au site mentionné sur la feuille, et même envisager une année complète laissée libre à la saisie (2007). A noter : les calculs sont effectués à partir d'une consommation initiale, identique pour toutes les années afin de simplifier la présentation. Vous pouvez donc remplir le premier tableau, les résultats chiffrés et les courbes sont automatiquement mis à jour.
Feuille de calcul : Cuve de récup. pluie


18 septembre 2006 :
Communiqué sur un poste qui peut revenir très cher : les CHAUFFAGES AU SOL et CENTRAL, hors électrique.

Pourquoi : au gré de recherches difficiles sur le WEB des qualités, fiabilités et prix de revient de chaudières au gaz, j'ai découvert un point qui m'a été ensuite CONFIRME par plusieurs professionnels du chauffage (VF CONFORT, et 2 installateurs privés) et de nombreux témoignages dans des forums du NET :
Ceci concerne le RISQUE à utiliser aujourd'hui un chauffage à eau, qu'il soit au sol ou central. En effet les tuyaux PER classiquement utilisés de nos jours provoquent l'apparition rapide de BOUES, qui encombrent les réseaux ET la chaudière, et qui sans un ENTRETIEN régulier et approfondi amènent rapidement à sa corrosion interne et/ou le bouchage définitif des échangeurs et autres pompes : autant dire qu'en moins de cinq (5 !) ans, vous pouvez envisager son remplacement, et de gros travaux sur le reste de votre chauffage si le nécessaire n'est pas fait !

Personne ne vous en a parlé et ne vous avertira de cela, car c'est un profit très intéressant pour les professionnels du métier ...
A noter : le phénomène a de tous temps existé, y compris dans des installations avec tuyaux en cuivre, mais la présence du PER amplifie fortement celui-ci (voir la technique plus bas).

Il faut donc vous assurer auprès de votre chauffagiste que :
  1. L'installation ne comporte pas de multiples types de matériaux incompatibles (fer, fonte, aluminium, cuivre, PER) et surtout que des joints "plastiques" ou cuivre séparent impérativement des matériaux ferreux différents.
  2. Il n'y a pas de vase d’expansion à l’air libre.
  3. L'installation comporte les vannes et points de purges bas, ainsi qu'un point d'injection sur l'arrivée d'eau froide pour les produits "lessiviels" nécessaires à cet entretien.
  4. Votre installateur vous informe des coûts associés à un tel entretien.
    Parmi ceux-ci : Les catalyseurs neutralisants pour l'oxygène améliorent l'efficacité du dégazement et réduisent l'oxygène dans le condensat.
    Les additifs pour échanges d'ions aident à régénérer les résines échangeuses d'ions endommagés, et à restaurer l'efficacité de l'effet polisseur de l'eau d'appoint.
    Le bon dispersant s'assure que les solides contenus dans l'eau de la chaudière ne se précipite au contact des surfaces de transfert de chaleur.
    Les formules d'amines neutralisants et/ou formant un film aident à protéger le système de condensats principalement en prévenant la formation d'acide carbonique et/ou en formant une barrière mince et imperméable sur les surfaces métalliques des conduits de retour.
  5. L'eau introduite ait un pH voisin de 9, soit une eau très douce. Des contrôles réguliers doivent être faits.
  6. Pour une installation avec matériaux en "acier noir" (qui doit son nom à son aspect brut, ainsi les radiateurs) la calamine (ou oxyde de fer) se détachera des parois dès les premières mises en chauffe et formera des boues : une première purge s'impose toujours.
Entretien préventif :
  1. Ne pas utiliser de l'eau mais un liquide calorifuge, pas forcément compatible avec la chaudière : quasiment impossible à mettre en oeuvre et "bonjour la facture" !
  2. L’eau doit être limpide et avoir un pH voisin de 9. Des contrôles réguliers doivent être faits.
  3. Faire ajouter lors du remplissage du réseau les additifs nécessaires (rendant l'eau moins acide donc plus "basique", et neutralisant l'oxygène).
  4. Faire cette opération par un spécialiste la première fois, pour avoir la GARANTIE adéquate sur le matériel et sur l'opération effectuée.
  5. Utiliser un dégazeur et pot à boue de préférence sur une installation, surtout dans une installation avec plancher chauffant en PER.
  6. Eviter les apports d’eau dans l’installation après sa mise en marche.
  7. Le principe de "démagnétisation" passive ou active n'a pas prouvé tous ses bienfaits, à éviter tant que les professionnels ne le proposeront pas de façon courante.
  8. Toujours rincer le circuit de chauffage après installation ou modification de ce dernier (ajout de tuyau, agrandissement) avant la première mise en route.
  9. La surveillance des niveaux et pression d'eau ne doit pas donner lieu à des remplissages de compensation : les variations de pression en fonction de la température de l’eau sont normales, ne pas chercher pas à les compenser par des appoints d’eau.
  10. Pendant la période de repos de l’installation, elle doit impérativement rester en eau ; penser à laisser ouverts les robinets thermostatiques des radiateurs.
  11. A la remise en chauffe, vérifier la manœuvre de chaque purge, déclencher manuellement la soupape de sécurité pour vérifier qu’elle fait son office, vérifier la pression de gonflage du vase d’expansion (vase fermé).
  12. En cas de présence d’antigel, il faut vérifier annuellement qu’il ne se décompose pas (présence de micro-organismes), par prélèvement et contrôle visuel et olfactif d’un échantillon d’eau du circuit.
  13. Ne pas oublier la mise à jour du carnet de maintenance et du dossier technique.
Entretien curatif : Purger tous les ans la totalité du réseau de chauffage :
  1. Chauffage au sol : introduire par le point prévu à cet effet un produit lessiviel de désembouage et placer un "pot de boue" au point bas, puis faire fonctionner la pompe pour provoquer l'évacuation des boues du réseau. Utiliser un "pot de boue" spécialement adapté aux vannes de votre installation, ou une bouteille de répartition - séparation hydraulique : voir chez votre chauffagiste.
    Puis rincer totalement et introduire avec l'eau définitive un produit inhibiteur.
  2. Radiateurs traditionnels : faire de même avec le réseau, puis démonter les radiateurs et les purger dans le jardin, sous forte pression, toujours pour évacuer les boues résiduelles.
    Utiliser aussi un produit inhibiteur lors du dernier remplissage.
  3. Chaudière : rien à faire sinon l'entretien ANNUEL obligatoire par un professionnel.
Causes d'apparition des boues, un peu de technique :
  1. L'oxygène naturellement dissous dans l'eau corrode les parties ferreuses (beaucoup) et cuivrées (moins) : il s'agit de l'oxygène de l'eau les poissons "respirent", et non celui de la molécule H2O elle-même ...
    L’oxygène au contact de l’acier crée une matière qui se nomme l’hydroxyde de fer; ce dernier est acide et se dépose sous forme de boue de couleur noire dans l’installation, généralement dans le bas des éléments chauffants des radiateurs. Avec le temps, ces boues acides dégradent l’acier et au pire finissent par le perforer. Au mieux se déposent et encombrent les tuyaux et tout le réseau de chauffage.
  2. Le tartre contenu dans l'eau, et difficile de réduire à moins d'utiliser un adoucisseur lors du remplissage.
  3. L’acidité de l’eau peut être la cause de la perforation, sous forme de dissolution progressive de l’acier, avec création d’hydrogène dans l’eau: ce phénomène est dû à la présence de gaz carbonique dans l’installation de chauffage, lié à un mauvais dégazage de l’installation.
    Un pH faible (ou coefficient d'acidité) de l'eau augmente cet effet.
  4. Le mélange de matériaux dans une installation : les matériaux ont une tendance à être attaqués par d’autre matériaux; habituellement ce phénomène, dans une installation effectuée dans les règles de l’art ne peut se produire, l’eau étant peut conductrice. Néanmoins, si lors de la réalisation de l’installation certaines précautions n’ont pas été prises, il ya alors création d’une pile électro chimique, créant une corrosion, et perçant les appareils.
  5. le PER (tuyaux "plastiques" du réseau) n'aime pas du tout l'oxygène dissous dans l'eau et accuse encore ces phénomènes.
  6. Les impacts sont forts : corrosion de pièces ferreuses de la chaudière (axes de pompes, échangeurs, vannes) et la rendent rapidement "peu fiable" (on accuse souvent à tort les marques) puis irréparable.
  7. Des tuyaux ou radiateurs partiellement bouchés vont aussi diminuer le rendement du chauffage et plus que doubler les notes de frais, avant que l'irréparable ne survienne !
  8. Pour continuer à faire peur : la corrosion dans les conduits de retour est dommageable. Cependant, les effets néfastes d'agents de corrosion tel que bicarbonate ferreux, oxydes ferreux ou ferriques, ainsi que les hydroxydes métalliques qui peuvent être ramenés vers la chaudière sont encore plus dommageables. Une fois que ces composés commencent à s'accumuler sur les surfaces latérales de l'eau de la chaudière, ils causent un surchauffage local et la corrosion interne de la chaudière.
Soyez donc prudents et attentifs, et n'hésitez pas à interpeler votre technicien chauffagiste car il connaît son métier !


8 septembre 2006 :
8ème réunion de l'AHC, lisez le compte-rendu complet.


7 septembre 2006 :
La saison des champigons a commencé, et cette année sera copieuse pour les amateurs.
Vous pouvez visiter ce site web intéressant :
Le bois du BOSMONT qui longe le lotissement recelle quelques beaux spécimens, mais attention à ne pas cueillir n'importe quoi, comme par exemple ces beaux mais DANGEREUX TRICHOLOMES :
orange souffre
Ils sont non comestibles et peuvent faire très mal !
Dans tous les cas, demandez l'avis du pharmacien d'ANDELNANS, il se fera un plaisir de vous renseigner. Par exemple, préférez ceux qui se repèrent facilement dans les bois très ensoleillés et humides :
bolet bai bolet creux cepe de bordeaux cepe negre*



13 juillet 2006 :
A l'occasion du "Pot de la République" fêté dans de nombreuses Communes de France, les adhérants se sont retrouvé à 20h sur le lotissement pour porter un toast à la santé de tous ! Plus de 30 personnes, sans compter les enfants, ont ainsi apporté qui un bon champagne, qui du Coca-cola, le tout agrémenté de biscuits et gâteaux "maison".
Vivement l'année prochaine !


7 juillet 2006 :
7ème réunion de l'AHC, lisez le compte-rendu complet.

Le décret RT2000 : La loi sur l'environnement appliquée à la construction, ... et son site WEB : elle fait mention de toutes les contraintes thermiques en matière de construction et concerne le lotissement du CHARME à tous égards ! Vou pourrez télécharger tous les textes de loi la concernant.

On y trouve également le projet d'évolution RT2005, en application le 1er septembre 2006 et très complet.

Dans la rubrique 'Lettres type' de l'AHC une nouvelle lettre type pour la demande de devis de pose du compteur EDF a été réalisée.
A ce sujet : appeler préalablement ATCS au 03 81 91 50 15 (Centre technique de Montbéliard) qui traitera votre dossier : c'est plus rapide qu'un courrier et cela permet d'éviter ou de rattraper des erreurs toujours possibles.


22 juin 2006 :
15 juin 2006 :
Les 2 bouches à incendie ont été posées sur le lotissement, aux endroits prévus.


9 juin 2006 :
6ème réunion de l'AHC, lisez le compte-rendu complet.


6 juin 2006 :
Le Journal Officiel du 6 mai 2006 publie dans la section "Associations" L'annonce 1606.


5 juin 2006 :
L'exposition "Maison et énergies renouvelables" se tiendra au parc MICROPOLIS de BESANÇON le 17 juin :


En particulier L'UNCMI accueillera sur son stand les personnes souhaitant divers renseignements.

Programme détaillé et invitation gratuite.


17 mai 2006 :
1ère version en ligne du site WEB de l'association.
Contenu mis à jour :
  • Sites web des constructeurs
  • Guide à la construction
  • Planning type (récupérable individuellement)
  • Lettres type importantes pour la durée des chantiers
  • Vivre sa maison : Le jardin, la cuisine, la chambre d'enfant, celle des parents, la circulation, l'entretien
  • Lexique pour tous
  • Livre d'or sur lequel chacun peut laisser son sentiment, ses propositions ...
  • Liens utiles
  • Association : Les statuts
  • Petites annonces : En fait un Forum de discussion

9 mai 2006 :
Courrier envoyé à la SAFC pour lui demander l'organisation d'une rencontre entre la SAFC et ses clients du CHARME.
Cette réunion se tiendrait dans les locaux de la SAFC à MONTBELIARD.