VIVRE SA MAISON : Au jardin plantez sur de bonnes bases !

Avant d'acheter fleurs et arbustes, prenez en compte les conditions naturelles. Soyez à l'écoute du climat, des espèces et du terroir pour cultiver votre petit coin paradis.
 
Apprivoisez votre terrain
Jardin continental
Jardin méditerranéen
Jardin tempéré


Janvier    Février    Mars    Avril
Mai    Les Saints de glace    Juin     Juillet    Août
Septembre    Octobre    Novembre    Décembre



APPRIVOISEZ VOTRE TERRAIN

Étudiez la qualité du sol
C'est l'élément essentiel à la bonne croissance de vos plantes. Prélevez une poignée de terre et observez-la. Selon sa couleur et son aspect, vous devrez lui apporter certains éléments pour équilibrer sa composition et permettre à la végétation de bien se développer.

Si la terre est de couleur plutôt sombre, qu'au toucher elle est grumeleuse et spongieuse et qu'elle contient de nombreux débris végétaux : votre sol est riche en humus. Dans ce cas, il est conseillé de neutraliser l'acidité avec de la chaux et de nourrir votre sol avec des engrais chimiques à dominante d'acide phosphorique et de potasse.

Si sa couleur est plutôt blanchâtre : votre sol est riche en calcaire. Prévoyez alors de le bêcher en hiver pour l'aérer et de le nourrir avec de la fumure organique. Pour un bon résultat, vous devrez choisir des plantes qui tolèrent un sol alcalin.

Testez la terre
Selon sa structure, elle aura besoin d'être entretenue et nourrie différemment. Ramassez à nouveau une poignée, malaxez-la puis jetez-la.
Trois cas de figure peuvent se présenter.
  • La terre s'agglomère en mastic dense et reste intacte après la chute : votre sol est riche en argile. Votre terrain devra être bêché en hiver et enrichi copieusement en fumure organique. Il faudra aussi ajouter un peu de chaux pour améliorer sa composition.
  • La terre s'effrite entre vos doigts : votre sol est riche en sable. Il est conseillé de le nourrir régulièrement en fumure organique et en engrais azotés.
  • La terre s'agglomère mais se brise en morceaux en retombant : votre sol est proche de la terre franche avec une composition idéale (15 à 20 % d'argile, 60 à 70 % de sable, 5 à 7 % de calcaire et 5 à 10 % d'humus). Entretenez-le avec des engrais organiques et chimiques.

Évaluez le degré d'acidité
Plus votre sol est acide, moins il permet la décomposition des matières organiques nécessaires au développement des plantes. Le moyen d'y remédier : pallier ce déficit en nourrissant votre terre d'éléments chimiques nécessaires aux plantes.
Observez l'exposition de votre terrain
L'agencement de votre jardin doit aussi se faire en fonction des zones d'ombre et de lumière. Certains végétaux préfèrent être à l'abri du soleil d'autres ont besoin de sa lumière directe pour s'épanouir.

Pensez au climat
La variété des plantes que vous choisirez dépendra aussi de la situation géographique de votre jardin. Des pluies fréquentes, des saisons plus ou moins chaudes ou rigoureuses, une amplitude moyenne ou importante des températures sont aussi des facteurs à prendre en compte au moment de réaliser votre jardin.

retour sommaire



JARDIN CONTINENTAL

(Cliquez sur le(s) croquis pour le(s) visualiser en plus grand)
Si vous habitez dans une région où les étés sont très chauds et les hivers glacials comme à la montagne, optez pour un jardin très fleuri au printemps avec des coloris frais dans des harmonies de bleu et de blanc.
Pour prolonger le plaisir des heures chaudes de l'été, misez sur des arbustes aux couleurs éclatantes. Enfin, grâce à quelques plantes à feuillage persistant, votre jardin restera un plaisir pour les yeux même en hiver.

Idées de composition
Pour les arbres : Abelia Sapin du Colorado - Arbre aux papillons - Hibiscus Seringat - Mirabellier de Metz Viorne
  Pour une haie libre : Cotoneaster Eleagnus Fusain du Japon Spirée
  Pour une haie taillée :Charmille
  Pour un massif de bulbes :Crocus Tulipes Narcisses
  Pour massif de terrasse :Fusain Potentille
  Pour les rosiers :rosiers à grandes fleurs, blanc crème


retour sommaire


JARDIN MÉDITERRANÉEN


Côté couleur, les plantes du sud se déclinent idéalement dans des tonalités de rose et de mauve.
Côté ambiance, jouez sur l'ombre et la lumière. Un patio ombragé mêlant parfums et arômes laissera la place à une arène végétale. Sur la terrasse, un mûrier vous protégera de l'ardeur du soleil.

Idées de composition
Pour les arbres : Morus kagayamae (mûrier à feuilles de platane) - Prunus amygdalus (amandier) - Arbre à soie
  Pour une haie libre :Arbre aux papillons - Oranger du Mexique - Véronique Laurier-rose - Laurier sauce - Rosier buisson - Romarin - Lilas
  Pour une haie taillée :Abelia
  Pour un massif de bulbes : Crocus Tulipes Narcisses
  Pour un carré aromatique : Ail - Bois gentil - Rosier tige blanc - Sauge - Sarriette - Thym - Verveine
  Pour un massif d'entrée :Genévrier de Chine - Lavande - Rosier grimpant - Romarin


retour sommaire


JARDIN TEMPÉRÉ

Si votre jardin est situé en Ile-de-France, dans les Pays de la Loire ou sur la côte ouest, choisissez des végétaux aux touches violettes, blanches et jaunes. Pour un accueil fleuri, une allée de rosiers vous accompagnera vous et vos visiteurs jusqu'à votre entrée.
Pensez à quelques arbres fruitiers comme des cerisiers : ils vous permettront d'avoir le bonheur de confectionner des confitures maison.

Idées de composition
Pour les arbres : Cyprès de Lawson - Cerisier fruitier
  Pour une haie libre :Arbre aux papillons - Oranger du Mexique - Mimosa de Paris - Magnolia à grandes fleurs - Troène de Californie - Laurier-tin
  Pour une haie taillée :Cyprès de leyland>
  Pour un Massif d'arbustes à fleurs" : Spirée Lilas violet - blanc - Bégonia tubéreux - Crocus - Dahlia Narcisse
  Pour un massif "triangle" : Crocus - Dahlia Muscari - Allium flavum
  Pour un massif allée : Bégonia tubéreux - Crocus - Narcisse - Rosiers à grandes fleurs rouges (Papa Meilland)


retour sommaire



Janvier : Les roses de Noël

Plantes vivaces et rustiques, les roses de Noël fleurissent dès le mois de janvier. Elles aiment les sols calcaires et riches, et une exposition à mi-ombre.
Difficiles à multiplier, c'est pas des semis naturels que l'on arrive à propager l'espèce.
Si vous avez reçu des roses de Noël pour les fêtes, gardez-les au frais dès que leur floraison sera terminée. Au retour du printemps, en revanche, vous devrez impérativement les mettre en terre.


retour sommaire



Février : Les Plantes d'intérieur

Les plantes d'intérieur se remettent à pousser en février. Sans les priver de lumière, évitez de les placer trop près des fenêtres car elles risquent d'être "grillées" par le gel au travers des carreaux.
Surveillez également l'humidité de la pièce en raison de la fragilité des plantes à cet instant de leur développement. Placez à proximité un plat contenant de lm'eau. Si celle-ci s'évapore rapidement, rétablissez son niveau tous les un ou deux jours.


retour sommaire



Mars : La pelouse

Mars est le commencement d'une nouvelle année pour la pelouse.
C'est le moment de la préparer pour l'été : commencez, quand le sol est sec, par un passage au rouleau pour tasser les inégalités provoquées par les gelées de l'hiver. Ratissez pour enlever les mauvaises herbes. Tondez un ou deux fois. Un bonne pelouse doit éviter d'avoir des plates-bandes en son centre.


retour sommaire



Avril : Clématites

La plupart des plantes grimpantes doivent être plantées en avril. Parmi celles-ci, l'une des plus recherchées est la clématite.
Pour la planter, creusez un bon trou au fond duquel vous déposerez un drainage. Ombrez le pied sans placer de tuile sur la souche. Contentez-vous de mettre en terre, un petit peu plus loin, un arbuste à faible développement (un buis, par exemple).
La clématite doit être soignée attentivement ; les variétés d'été sont parfois attaquées par une maladie qui provoque son dépérissement. Sicela vous arrive, coupez les parties atteinte et, comme la maladie ne descend pas dans les racines, la plante repart et refluurit rapidement. Il n'y a pas de lutte préventive possible contre cette maladie.


retour sommaire



Mai : Replantez votre muguet !

La tradition du 1er mai est née en France dans les années 20. La mode fut lancée par les couturiers parisiens qui offraient du muguet à leurs clientes et leurs "petites mains".
Malheureusement, si votre brin de muguet pique du nez, impossible de lui faire relever la tête. Coupé, "il ne boit qu'une fois" ! Un brin de muguet en pot, en revanche, peut être planté au jardin. Choisissez un coin à l'ombre, avec un sol léger et sablonneux ; il poussera, surtout s'ila de l'eau. Il y a peu de chances toutefois qu'il soit en fleur le jour J de l'année suivante.


retour sommaire



Mai : Les Saints de glace

Basé sur une vieille croyance reposant sur des observations dans les champs et les vignes, il est tous les ans une question qui revient et fait référence aux Saints de glace et aux variations climatiques de cette période.

D'abord faut-il savoir qu'il s'agit du 11, 12 et 13 mai, dates de mauvaise réputation pour toutes les "mains vertes" qui ne plantent jamais avant le passage de ces journées annonciatrices d'un retour tardif des gelées, capables de réduire à zéro le travail des téméraires qui auraient osé planter avant cette échéance.
Ne cherchez pas sur les calendriers la trilogie de ces Saints que sont Saint-Mamert, Saint-Pancrace et Saint-Servais qui ont été remplacés par Sainte-Estelle, Saint-Achille et Sainte-Rolande.
Cette substitution fut terminée lors du dernier concile de l'Eglise catholique en 1960 qui "nettoya" le calendrier de tous les personnages donnant lieu à des pratiques rituelles peu conforme avec la liturgie et considérées comme entachées de fond païen.

Et c'est ainsi que nos "braves" Saints de glace furent rayés au même titre que les guérisseurs, retrouveurs d'objets perdus ou encore traitant de la météorologie... Bien sûr ils étaient tous les ans implorés par les agriculteurs et les viticulteurs, qui à cette occasion retrouvaient et récitaient au cours de processions avec Monsieur le curé en tête, de pieuses prières qui n'étaient pas forcément dénuées d'arrière-pensées intéressées.

Et pourtant si nous en recherchons les origines lointaines, très lointaines même, des gens d'alors avaient constaté qu'une brutale chute de la température nocturne ou plutôt matinale arrivait tous les ans aux alentours de ces trois journées. Cet élément climatologique qu'est le gel, particulièrement désastreux pour les plantations qui pourraient se trouver alors en début de germination, les incitait à laisser passer l'événement avant d'entreprendre les grands travaux de printemps, et pour les jardiniers planter, repiquer, semer, mettre en terre en toute quiétude.
Aujourd'hui encore ils ne négligent pas ce vieux dicton et même la Météorologie pourtant peu soucieuse des proverbes, ne nie pas qu'il existe une période très froide qui peut survenir jusqu'en fin mai.
Quant aux astrophysiciens, spécialistes particulièrement minutieux ils ont pour leur part remarqué "que vers la mi-mars, l'orbite de la terre passerait par une zone de l'espace sidéral particulièrement chargée de poussières, ce qui entraînerait une baisse de l'apport solaire sur notre planète et donc une diminution de la température."

Ainsi leur sort étant réglé et ces chrétiens bannis des calendriers, il est peut-être intéressant de les découvrir ... si peu !
  • 11 Mai : Saint-Mamert, ancien archevêque de Vienne (en gaule), serait mort vers 474.
  • 12 Mai : Saint -Pancrace, était le neveu de Saint-Denis (célèbre pour la triste histoire des flèches ?) serait mort martyr en 304 à l'âge de 14 ans.
  • 13 Mai : Saint-Gervais (et souvent cité en lieu et place : Saint- Servais) aurait subit le martyre à Milan avec son frère Portaux sous l'empereur Néon. Il fut le premier à disparaître du calendrier, remplacé en 1811 par Saint Onésime et aujourd'hui par Sainte Rolande.
  • Ainsi va le monde, moderne oui mais toujours attaché à ses racines.


    retour sommaire



    Juin : Les framboisiers

    Pour lutter contre les vers qui attaquent les framboisiers : dix jours après que les fleurs soient ouvertes, faire des pulvérisations de roténone. Recommencer l'opération dix jours plus tard.
    Sur les framboisiers qui donneront des fruits en automne, ne garder que huit des tiges les plus robustes et les soutenir à l'aide de tuteurs.
    Pour éliminer les autres tiges, le désherbage semble la meilleure solution.


    retour sommaire



    Juillet : Immortelles séchées

    Pour bien faire sécher les fleurs des immortelles, les cueillir par temps sec et ensoleillé, au moment précis où elles s'ouvrent.
    Coupez les fleurs en haut de la tige puis les placer sur un treills. Attendez que les fleurs soient cassantes pour les ranger dans des bacs ou des boîtes.
    Les immortelles séchées doivent être montées sur de fausses tiges. Percez le centre de la fleur avec un aiguille pour y placer un brin d'herbe (tige de fléole par exemple). Coupez si nécessaire le sommet de brin d'herbe.


    retour sommaire



    Août : Les taupes

    Elles abîment la pelouse ? Alors glissez dans leurs galleries des boules de naphtaline ou des chiffons imbibés de créosote.
    Enfilez aussi une bouteille en plastique sur une longue tige métallique fichée dans le sol. Le vent produit des vibrations que les taupes n'aprécient pas.
    Ceci étant, il faut savoir utiliser les monticules de terre pour le terreautage de votre gazon ...


    retour sommaire



    Septembre : Bruyères

    L'automne est là avec ses mille et un nuances colorées ; mais c'est l'hiver qui approche déjà.
    Pour que le jardin garde quelques couleurs dans les mois à venir, il faut penser aux bruyères : elles ont l'avantage de donner des fleurs tout au long de l'année et de nomberuses variétés possèdent un feuillage tenté de jeune et de rouge.
    Les planter de préférence dans un sol acide ; toutefois, les bruyères poussent très bien en jardinières et peuvent être associées à des conifères naisn, une combinaison qui rend toujours un résultat très esthétique.


    retour sommaire



    Octobre : La pelouse

    C'est le moment de corriger les bosses et creux dans la pelouse.
    Niveler progressivement les creux importants en les remplissant de couches composées à quantités égales de terre tamisée, de troube et de sable. Autrement, la méthode la plus efficace consiste à soulever le gazon pour ajouter ou enlever de la terre en dessous.
    Pour se faire, découpez la pelouse avec une bêche à une profondeur de 5 à 8 centimètres. Utilisez alors un "lève-gazon", et enroulez-le. Pour une surface importante, découpez le gazon en plusieurs bandes. Ne pas abuser de ce découpage ...
    Ensuite, mettez à niveau la terre de manière à avoir une surface plane. Replacez le gazon, tassez-le en le piétinant ou en le roulant, et remplissez les joints avec de la terre tamisée et de la tourbe.


    retour sommaire



    Novembre : Les tulipes

    C'est en novembre qu'il faut planter les tulipes. Commencez par drainer le sol pour favoriser leur plantation. L'enrichir avec un peu de compost.
    Plantez les bulbes de tulipes à 12 centimètres de profondeur, avec un transplantoir, et à 12 centimètres les uns des autres. Ne négligez pas la profondeur sous peine de courir à l'échec.
    Pour les tulipes destinées à la culture en appartement, plantez les bulbes dans des pots remplis de terre.


    retour sommaire



    Décembre : Les chrysanthèmes

    Au fur et à mesure que les chrysanthèmes d'automne se fanent, les réduire à 20 centimètres, les déplanter et nettoyez leurs racines.
    Placez les pieds les uns à côté des autres dans des caisses remplies d'un mélange à base de terreau. Mettez-les dans une pièce froide et maintenez la terre sèche jusqu'au redémarrage de la croissance au début de l'année prochaine.
    Les variétés qui fleurissent en décembre peuvent être alors espacées davantage pour permettre à l'air de circuler entre les plantes.


    retour sommaire